Le DNMADE, un nouveau diplôme

 
Le DNMADE, Diplôme National des Métiers d'Art et de Design est la réforme des MANA et des DMA. Il s'effectue en trois années d'études, valant grade Licence (BAC+3).
Au lycée Claude Daunot, nous proposons le DNMADE Spectacle, parcours Régie Son, Régie Lumière et Régie Vidéo.

 

Trois domaines d’enseignements sont présents :
 

  • Les enseignements génériques,
  • Les enseignements transversaux,
  • Les enseignements pratiques et professionnels,

 

Afin d’articuler les enseignements autour d’ateliers de création faisant appel aux méthodologies des Métiers des Arts spécifiques au spectacle vivant et à leurs réalisations.

 

Descriptif pédagogique :

 

  • Exploration du spectacle vivant (théâtre, danse, marionnettes, cirque, opéra…) à travers l’histoire, l’esthétique, la dramaturgie, l’analyse,
  • Exploration du Design (histoire du Design et méthodologie de création),
  • Enseignements théoriques et pratiques de la régie de spectacle (son, lumière et vidéo),
  • Enseignements théoriques et pratiques de la conception technique (son, lumière ou vidéo),
  • Salles d’applications et partenariat avec les salles de spectacle du bassin lorrain,
  • Stages obligatoires et professionnalisant.

 

Compétences visées :

 

  • Mobiliser une culture générale artistique : exploration du spectacle vivant (théâtre, danse, marionnettes, cirque, opéra…) à travers l’histoire, l’esthétique, la dramaturgie, l’analyse et ouverte à d’autres disciplines (arts appliqués, scénographie, sociologie…).

 

  • Compétences transversales et linguistiques : mobiliser des connaissances théoriques et pratiques pour acquérir, traiter, produire et diffuser les projets en cours de conception/réalisation au travers de matières spécifiques et de la maitrise de la langue et des processus.

 

  • Compétences professionnelles : conception de projets (écriture, mise en scène, scénographie), conception lumière (simulation 3D, implantation, réglages et pupitrage), conception sonore (enregistrement, mixage et diffusion), conception vidéo (captation, montage et diffusion), conception de projets culturels (implantation, budgétisation, prévention des risques).

 

  • Méthodologie : organisation et gestion du temps de travail, travail en autonomie et en groupe, recherche et traitement de l’information, maitrise du processus de création.

 

  • Pré-professionnalisation : grâce aux parcours, aux stages ( S2,S4,S5 ) et au projet professionnel (S6).

 

  • Certifications et habilitations : en langue (TOEIC), en informatique (c2i), en technique (Habilitation électrique BR, SST sauveteur secouriste du travail et selon le projet de chacun(e) soit le CACES permis nacelle soit chariot élévateur soit SSIAP1 Service de secours incendie et assistance à la personne…).

 

 Chaque parcours est constitué de six semestres incluant chacun deux ateliers de création, un réalisé et un simulé. Chaque semestre constitue une étape progressive de formation dans le parcours de l’étudiant. Les différents ateliers proposés permettent d’acquérir des compétences qui mêlent de solides connaissances théoriques et de solides compétences techniques dans le domaine des métiers d’arts et du spectacle vivant.

 

 L’articulation des parcours Son, Lumière et Vidéo :

 

Les trois parcours de formation Son, Lumière et Vidéo sont une évidence au sein de la création de spectacles vivant. Chaque spécialité constitue une partie du spectacle pour aboutir à cette utopie wagnérienne qu’est l’œuvre d’art totale, traduit par les arts de la scène en Spectacle Total.

Les étudiants conçoivent leur projet en fonction de leur spécialité de départ (Son ou Lumière ou vidéo).

 

Pour l’articulation des trois parcours du futur DN MADE, l’articulation est progressive :

 

  • Trinôme Son/Lumière/Vidéo pour les projets de petites formes de spectacle.

 

  • Invitation à une complémentarité et polyvalence en fonction de la spécialité de départ sur un des ateliers de création au cours des trois années.

 

  • Transmission et reprise de la régie d’une autre spécialité au sein du trinôme sur un projet au cours des 3 années de formation pour une meilleure polyvalence du futur régisseur.

 

  • Réalisation de la Régie générale par les étudiants de 3ème année sur le premier atelier de création des premières années.

 

Il est question d’inciter au maximum à la mobilité des parcours et leur exploitation quant à la conception / réalisation des différents projets à travers des ateliers de création.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation